Pierre-Guillaume Clos, La chute

2 500,00

Chute de plan de travail imitation béton ciré, système électronique, servomoteur, batterie

2016

65 x 27,5 x 3,9  cm

Exemplaire unique, pourra être réalisé dans d’autres formats avec d’autres plans de travail.

 

Scénographie:

La chute, par sa régularité électronique, pourrait faire douter le spectateur du lien de causalité entre sa propre présence et de ce qui lui échappe, son intentionnalité et le tombé.

 

La Chute  

La chute, chute d’un plan de travail, plus exactement d’une chute d’un plan de travail, déjà chuté. Au motif qu’elle imita le béton ciré, sa place ne put être alors qu’au sol, chutée, jetée, gerbée comme le fut le béton ciré.

La Chute, ode au son unique et minimaliste, son écrasement avec le sol, à la précaire verticalité, ode aux mouvements des forces invisibles, au loin l’aveuglement de l’équilibre, à l’Immuable trébuchant.

Pierre-Guillaume Clos